Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
artsetstyle.over-blog.com

AU RUCHER DES ARTS

C’est dans les temps les plus reculés où le gibier abondait joyeusement et les eaux grouillantes de toutes sortes de poissons de rivières que des peuples nomades s’installèrent au bord de cette rivière pour créer au fil du temps le petit village où l’apiculture commune des abeilles donna le nom de ces lieux que nous connaissons aujourd’hui, Achères.

DU TRAVAIL DU RUCHER EN LIEU DE VILLIEGIATURE

Endroit au long étendu où le nord et le sud se joignait de part et d’autre comme de l’est à l’ouest où les rois et leur cour sillonnait ce territoire pour chasser et s’établir dans des demeures de chasse. Véritable endroit pour s’aguerrir des stratégies militaires royales et des rebellions de la guerre de 39-45.

Devenant le lieu de prédilection de la noblesse résidente puis le lieu de villégiature pour celui des notables, de grandioses châteaux d’architecture du XIXe siècle et de villas en pierres meulière trônant dans de petits parcs se parsemaient jadis parmi les cultures de potagers ouvriers.

DU TRAVAIL DU RUCHER AU TRAVAIL DES ARTS

Placé sous l’égide des Dieux que déjà l’Olympe avait son fief au-dessus de ce village. Et les Dieux gardaient toujours un œil sur le profit du travail et des arts. Ils répandaient leur protection de ces qualités quand les ateliers de tailleurs de pierre fourmillaient parmi les apiculteurs et la vie paysanne.

Sous son sillage, Séquana avec tout son éclat, resplendissait son panachage. Tout admiratifs, les grands peintres de jadis en créant l’école, suscita de nombreuses vocations. Le tourbillon de Chronos progressant sournoisement, emporta les héros et déposa les œuvres. Encore, des peintres actuels posent leur chevalet aux bords de ces rives pour en fixer l’image.

Au pas avec Finabo, quand nous traversons tout le quartier animé de ces épiceries, quincailleries, cafés et de ces fenêtres du haut projetant des mélodies tonitruantes puis calmes soudain tristes puis enjouées. Nous découvrons nos futurs savants et écrivains rédigeant quand les portes vitrées s’ouvrent en été, après que soient répandus les prodiges de Clio et de Terpsichore. Vraiment, l’air d’Achères est une source d’inspirations des Arts.

AU RUCHER DES ARTS

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article