Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
artsetstyle.over-blog.com

INSUFFISANCE RENALE DU CHIEN : SOYEZ PLUS VIGILANT

Sortant d’une insuffisance rénale, un petit shetland se remet peu à peu de ses émotions, après avoir passé tout une fin de semaine chez le vétérinaire.

C’est aussi une bonne raison d’informer mon lectorat à être encore plus vigilant envers nos animaux de compagnie. Lors de la promenade, dans le jardin (surveiller qu’il ne mange pas n’importe quoi : bout de plastique, verre, granulés contre les rats ou limaces, même des plantes toxiques, herbes souillées) et dans l’alimentation (surveiller s’il boit son écuelle et s’il mange chaque jour sa gamelle.

De se rappeler des quelques règles de précaution pour la survie de nos rayons de soleil.

A savoir :

  • la cause médicamenteuse (vermifuge),
  • l’alimentation
  • la contamination extérieure (rats, les produits industriels vendus en jardinerie)

L’insuffisance rénale est une dysfonction des reins.

Les reins chargés de détoxifier le sang, ne filtrent plus les mauvaises toxines produits par l’organisme.

  1. L’insuffisance rénale peut se produire brutalement : si l’animal est pris en charge immédiatement alors il peut être sauvé.
  2. Mais si les symptômes sont déjà à un stade avancé, les reins sont minés progressivement, de jour en jour, alors l’animal est en perdition.

L’INSUFFISANCE RENALE PEUT ÊTRE DUE :

A des médicaments : les vermifuges par exemple :

Les médicaments vétérinaires sont délivrés selon la race, le poids, type de pelage et selon les antécédents de l’animal.

  1. LA CAUSE MEDICAMENTEUSE, les vermifuges :

C’est dans les années 80, qu’un nouveau vermifuge l’ivermectine, apparaît sur le marché. Il causa alors d’énormes décès chez des Colleys et les scientifiques en furent alertés. Ces scientifiques s’aperçoivent que c’est occasionné par une mutation d’un gène : le MDR1. Le MDR1 est une sensibilité médicamenteuse (l’ivermectine du vermifuge) due à une anomalie génétique dans le gène du même nom (MDR : Multi-Drug Resistance). Initialement découverte et étudiée chez le Colley (neurotoxicité de l’ivermectine), cette anomalie a été ensuite identifiée notamment chez le berger australien, berger blanc suisse, le shetland, etc. Il suffit qu’un des parents soit affecté par ce gène pour que la descendance en soit infligée.

Il s’ensuit, chez les chiens porteurs de la mutation (MDR1), une augmentation d’effets indésirables caractéristiques d’un surdosage, des exemples : mydriase (dilatation anormale de la pupille), troubles nerveux, troubles digestifs, coma et parfois la mort si la concentration devient trop élevée.

Cette nouvelle famille d'antiparasitaires est adoptée mondialement en agriculture, en production animale, en médecine des animaux de compagnie, et même humaine malgré la toxicité de l’ivermectine.

CHEZ LE VETERINAIRE

C’est pourquoi il est préférable de toujours connaître le statut MDR1 des chiens apparentés aux chiens de bergers. Le test de dépistage de la mutation MDR1 est simple (frottis buccal ou échantillon sanguin) et très fiable (excellentes sensibilité et spécificité). La plupart des laboratoires de génétique le propose en routine (Antagène, Genindexe, LDV55-Segila, etc.)

  1. L’ALIMENTATION :

L’EAU : qui autrefois était potable dans les fontaines campagnardes, ne le sont plus : EVITER D’en donner à l’animal lors de la promenade. Il en est de même aux ruisseaux. En effet, des souillures de bovins, même de rats ou de produits toxiques (comme des détergents, insecticides…) à proximité peuvent contaminées tout le cours de ces ruisseaux.

LA NOURRITURE : Donner plutôt des croquettes recommandées par le vétérinaire. Attention des croquettes spéciales pour chat ne sont pas adaptées pour le chien et réciproquement.

Le chewing-gum tout comme le bonbon est nocif pour votre animal car il contient une molécule, le xylitol qui provoque une hypoglycémie brutale voire une épilepsie.

Egalement dangereux : le raisin (même sec), tous les agrumes (orange, pamplemousse, citron), l’oignon, l’ail, la pomme de terre, les noix, tous les os (notamment ceux du lapin et de volaille), le sucre, les gâteaux, les produits salés et/ou gras. Et tous les chocolats et ses dérivés.

LES MYCOTOXINES DES CEREALES (moisissure microscopique qui se développent sur les céréales). Les mycotoxines se divisent en deux groupes:
Celles produites par des champignons ou moisissures sur les plantes au niveau du champ: toxines de champs. Et celles produites après récolte lors du stockage des céréales: toxines de stockage.

Le fait d’absorber en grande quantité ces mycotoxines pour les êtres vivants occasionnent un risque de toxicité aiguë ou de consommer couramment et à répétition un risque de toxicité chronique.

La FACCO (Chambre Syndicale des Fabricants d'Aliments Préparés pour Chiens, Chats, Oiseaux et autres animaux familiers) fait une recommandation dans son site internet [2].
"Des niveaux maxima à ne pas dépasser ont été établis comme recommandés par la Commission Européenne (2006/576) pour les différentes mycotoxines issues des moisissures pouvant se développer dans les céréales utilisées dans la fabrication des aliments pour animaux familiers. Les Aflatoxines font l’objet de teneurs maximales admissibles." peut-on y lire.

Six mycotoxines décelées :

Les Aflatoxines (AF) : toxiques pour le foie, L’Ochratoxine A (OTA) : néphropathie= Affections des reins, au sens large du terme,

Les Fumonisines (FUM) : perturbateur de l'immunité et effet toxique sur le sang, la Zéaralénone (ZEA) : perturbateur de la fertilité et reproduction, le Déoxynivalenol (DON), famille des trichothécènes B : perturbateur de l'immunité et effet toxique sur le sang, les Toxines T-2 et HT-2, DAS, famille des trichothécènes A : plus toxiques que les TCT de la famille B, mais plus rares. Manque d'études.

LES PRODUITS MENAGERS

Rangez évidemment tous les produits ménagers et fermez la porte du meuble.

  1. LA CONTAMINATION EXTERIEURE (plantes nocives, rats, les produits industriels vendus en jardinerie)

PLANTES NOCIVES :

ENTRE AUTRES : le Millepertuis, le houx, le gui, le lierre, les bulbes (lys, tulipes, etc.) les plantes d’appartement, les rhododendrons, les azalées, les hortensias, le laurier rose, les ifs et les thuyas.

LE TERRAIN : Quand il est souillé par des déjections, alors une bactérie remonte l'uretère et rejoint le bassinet du rein. La pyélonéphrite survient sur des reins sains ou parfois sur des reins atteints d'insuffisance rénale.

COMMENT SE DEBARRASSER DES RATS

Planter de la menthe dans son jardin. Mettre des cages à rats avec appâts à l’intérieur près des trous qu’ils ont creusés. Sinon, c’est le chat qui remplira ce rôle de chasseur.

PRODUITS INDUSTRIELS VENDUS EN JARDINERIE

La poudre d’os et les copeaux de cosses de cacao qui sont vendus dans les jardineries, EVITER D’EN ACHETER).

En ce qui concerne les engrais, lire attentivement le mode d’utilisation

Il est recommandé alors, si le comportement de votre animal change, par exemple lui qui est d’ordinaire si vif se retrouve apathique ou bien qu’il soit à son habitude calme vous le retrouvez prostré et vous regarde d’un œil terne, même vous constatez d’autres symptômes inhabituels, aller voir au plus vite votre vétérinaire.

EN SAVOIR PLUS :

lebonchien.fr, Santé et soin > Maladies digestives > Plantes courantes toxiques pour nos chiens: vingt plantes

Santé et soin > Maladies urinaires > Infection bactérienne des reins

collie-online.com, Dossier Alimentation - Mise à jour: 26/09/2011 - 15 : 42

Le Colley - MDR1 - Mise à jour: 17/10/2013 - 14:27

Le résumé du congrès - sujet MDR1 pages 20 à 24 | 17/10/2013

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article