Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 Aug

JOUR DE PÊCHE

Publié par Nathalie Salat  - Catégories :  #A LA CAMPAGNE (Agriculture et recettes)

JOUR DE PÊCHE

C’est en lisant « La Petite Maison dans la Prairie » de Laura Ingalls Wilder que j’avais confectionné des petites boulettes de mie de pain avant d’aller partir à la pêche. L e jour gris commençait timidement à se lever sur le pas de la porte. Avec une boîte vide et la binette à la main, j’attendais que papa arrive pour aller à la chasse aux vers.

-On peut y aller ! me dit-il en prenant la binette que je lui tendais. Je le suivis derrière lui, en emboîtant son pas. Arrivés sur le terrain boueux, piétiné par les vaches, papa commence à creuser la terre molle, qui se fractionnait par paquet. D’un coup de binette, la motte se divisa, laissant apparaître une flopée d’asticots en tous genres.

-Tiens, vas-y fille ! Mets-les dans ta boîte.

Après avoir rempli la boîte et la cueillette aux sauterelles au passage, nous prenions le chemin pour aller à la pêche aux truites. Nous descendions le chemin ombragé escarpé et pentu, jonché d’arbres jusqu’à la rivière étincelante. Nous nous arrêtions à l’endroit habituel après le premier tournant en face de l’autre versant rocheux. Notre versant bordait la rivière de grandes pierres où des joncs et des petits saules poussaient dans les espaces creux. Les lignes reposaient à l’arrière de la voiture en attendant que papa sorte la sacoche d’appâts. Mon enthousiasme atteint son apogée quand je vis sortir un récipient rempli de cerises. Il redescendit aussi bas quand j’appris qu’elles étaient destinées comme appâts pour les poissons. C’est le filon du voisin, expert en pêche qui ramassé les cerises de son jardin et donné amicalement.

C’est le moment de choisir le bon endroit pour avoir des prises. Je me postais dans un coin évasé de la rivière. Du haut de son promontoire, papa s’était installé sur l’arrondi de la méandre de la rivière.

-Non pas ici ! Va te mettre à l’embouchure, là où le courant passe. Me dit papa.

Me retournant, je répondis : « Il y a plus de poissons, là-bas ? »

-Mais oui. C’est là où elles passent. Répondit papa.

Les heures ont passé et le soleil déjà plombait au-dessus de nos têtes. Papa repliait sa ligne et me montra ses prises. Une quinzaine grouillait dans le seau d’eau. Et moi, j’en avais tout autant. Nous repartions contents de cette matinée.

-On va pouvoir manger des…Truites aux amandes ! M’exclamais-je.

Bon appétit !

JOUR DE PÊCHE
Commenter cet article

À propos

Actualités sur la campagne (Agriculture et recettes), les tendance de la mode (Coiffure et les tenues vestimentaires), l'histoire ( Les grandes époques), et les arts (Chant, architecture et décoration), --Les textes, idées, images, la voix, l'interprétation des fichiers d'enregistrements, photos et dessins sont la propriété légale de l'auteur--