Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Jun

LES VIKINGS

Publié par Nathalie Salat  - Catégories :  #LES GRANDES EPOQUES (Histoire)

LES VIKINGS

Ils sont arrivés au cours du V au IXe siècle par la Seine, les Vikings (Les Rus) venus de Scandinavie, de l’Île de Birka. Mais n’oublions pas que toutes les conquêtes se sont fait sous l’emprise de pillages, soumission et violence. En échange, ces barbares ont apportés leurs techniques et leur savoir-faire artisanaux.

Il y eu la création de comptoirs marchands, commençant vers les rives sud de la Baltique en France (avec l’apport de leur monnaie, balance et poids, troc, etc). Parmi d’autres preuves, un graffiti dessiné sur de l’argile lisse datant du Xe siècle fut découvert dans le village de la Grande Paroisse (Service régional de l’archéologie d’Ile-de-France).

http://vikings-france.blogspot.fr/2015/06/le-siege-de-paris.html

http://www.histoire-normandie.fr/les-invasions-vikings

L’HABITAT SCANDINAVE

A l’âge de fer (env. 500 av. J.C. à env.1100), il y a deux types d’habitats : des fermes isolées : Shetland, Orcades, Féroé, Islande et Groenland ; de l’autre des fermes groupées formant un village (une quarantaine de fermes) ou un hameau : Danemark, Scanie, Norvège, Suède.

Et bien souvent ces fermes redécouvertes trônent sur des emplacements plus anciens. En Scandinavie (au Jutland), des villages ont été mis à jour près d’une nécropole.

LES DEPLACEMENTS DES VILLAGES

Un exemple : A Saedding au Danemark, un ensemble de grandes bâtisses avec d’autres plus petites et groupés autour d’un espace central a été identifié. Ces bâtisses furent construites par à-coups au besoin de l’habitant, d’autres ont été délaissés : remises, celliers, forges, bergeries, etc).

Des huttes existantes semi enterrées près de 1 mètre (des maisons-fosses longues de 3 à 4 mètres et de 2 à 3 mètres de large) étaient justes recouvertes d’une toile en guise de toit. Ces huttes servaient d’atelier d’artisans pour le tissage, la poterie, etc, ou tout simplement d’habitat saisonnier ou de fortune.

Les villages ou hameaux ne demeuraient pas sur un même emplacement. D’une rive proche, ils étaient contraints de s’en éloigner à cause des crues. C’est à partir du XIe siècle, que ces villages se fixèrent et l’assolement commença.

LA CONSTRUCTION D’UNE FERME VIKING

Une longue bâtisse (à la forme rectangulaire de 25 à 40 m à 8 mètres de large) est l’habitation principale. A l’intérieur est la salle de séjour et de l’autre côté l’étable. Il faut savoir que plus l’habitant était grand plus celui-ci était destiné à une classe élevée. (Un exemple : La halle de Borg au Lofoten longue de 83 mètres).

Les matériaux étaient ramassés aux alentours.

Vers le sud de la Scandinavie, les murs s’établissaient en clayonnage à l’aide d’un châssis de planches avec de l’enduit d’argile séché. Le toit était monté d’abord avec des poutres horizontales puis recouvert de roseaux ou bien de chaume. Le toit imposant et lourd devait être soutenu par des poteaux intérieurs ainsi que d’autres poteaux incorporés dans l’établissement des murs.

Les murs : La technique de bois debout Il était de coutume d’utiliser des planches posées et clouées en vertical sur une partie et en horizontal sur une autre partie en horizontal en double épaisseur sur un cadre de bois relié à la charpente. Ces planches verticales reposaient aussi sur des solives et des pierres plates des fondations.

Dans les régions boisées de la Scandinavie par exemple, le pin fut souvent utilisé pour des planches ou faire un assemblage de troncs équarris. Et le toit en planches était recouvert d’écorces de bouleau pour l’étanchéité et de gazon ou de tourbe pour isoler contre le froid de l’hiver. Des mottes de terre gazonnée avec de la tourbe était aussi rajoutée contre les murs. Vers la fin de l’ère viking (XIIIe siècle), l’habitat se modifia : l’étable est séparée de la salle de séjour.

A l’intérieur de la salle de séjour

Un feu de camps trônait au milieu de la pièce. Des banquettes jalonnaient sur toute la longueur des murs, servant aussi de couchettes. Il y avait très peu de meubles, mais des peaux, tapis, marmite, pots en terre et louches en garnissait pour le confort et l’utilitaire. Ce n’était pas encore la demeure d’un noble.

http://www.ornavik.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=65&Itemid=1

LES RUNES ET LA PIERRE

Jusqu’au XIe siècle, graver sur la pierre fut une pratique courante chez les Vikings, notamment pour marquer une tombe et faire un hommage à un défunt. Exemple, sur l’île de Fionie au Danemark, stèle composée de menhirs taillés en forme de bateau et gravée d’écriture runique (Xe siècle).

Les textes commémoratifs d’un défunt, souvent poétiques, étaient rédigés par un scalde, un poète professionnel payé pour narrer des louanges et des épisodes grandioses historiques.

http://www.persee.fr/doc/rbph_0035-0818_1938_num_17_3_1261

Commenter cet article

À propos

Actualités sur la campagne (Agriculture et recettes), les tendance de la mode (Coiffure et les tenues vestimentaires), l'histoire ( Les grandes époques), et les arts (Chant, architecture et décoration), --Les textes, idées, images, la voix, l'interprétation des fichiers d'enregistrements, photos et dessins sont la propriété légale de l'auteur--