Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
artsetstyle.over-blog.com

CONJUGUER UNE REPRISE D’ETUDES ET SON TRAVAIL

Au cours de discussions amicales, j’ai souvent entendu un même thème revenir : celui d’ajuster son travail avec une reprise d’étude. A chaque fois quelqu’un se plaint que son employeur lui reproche de s’absenter pour passer des examens, alors que le ou la salariée payant à ses frais cette formation en correspondance, a rattrapé ses heures. Voici un bref relevé que j’ai collecté :

LE SALARIE EST AUSSI UNE ENTREPRISE INDIVIDUELLE

L’article L6311-1, modifié par LOI n°2009-1437 du 24 novembre 2009 - art. 1, dit que La formation professionnelle continue a pour objet de favoriser l'insertion ou la réinsertion professionnelle des travailleurs, de permettre leur maintien dans l'emploi, de favoriser le développement de leurs compétences et l'accès aux différents niveaux de la qualification professionnelle, de contribuer au développement économique et culturel, à la sécurisation des parcours professionnels et à leur promotion sociale.

L'accès des salariés à des actions de formation professionnelle continue est assuré :

Soit à l'initiative de l'employeur, le cas échéant, dans le cadre d'un plan de formation ;

Soit à l'initiative du salarié notamment dans le cadre du congé individuel de formation défini à l'article L. 6322-1 ;

Soit à l'initiative du salarié avec l'accord de son employeur dans le cadre du droit individuel à la formation prévu à l'article L. 6323-1 ; Dans le cadre des périodes de professionnalisation prévues à l'article L. 6324-1 ; Dans le cadre des contrats de professionnalisation prévus à l'article L. 6325-1.

Si l’employeur reçoit des propositions d’offres de formations en vue de faire évoluer son entreprise, pouvoir se former pour le salarié est aussi une source de motivations et une perspective d’évolution professionnelle.

Répondant au cas de se former par ses propres moyens, il est convenu dans le droit du travail environ 2 journées et demie par mois. Ces journées peuvent être rattrapées la semaine suivante. Sinon, posez vos jours de congés.

S’il y a toujours un refus pour juste passer des examens de formation, une facture mentionnant ces frais de formation, vos temps passés (preuves à l’appui) à les préparer peuvent être négociés pour un dédommagement avec celui-ci.

Qu’est-ce que le CIF ? Il faut justifier d'une ancienneté de 24 mois consécutifs ou non, dont 12 mois dans l'entreprise actuelle pour le demander. Un délai de franchise dot être respecté entre deux CIF demandés par un salarié dans la même entreprise.

Qu’est-ce le DIF ? Par l’acquisition d’un crédit d’heures, le salarié (CDI temps complet) à normalement droit à 20 heures par an cumulables jusqu’à 120 h sur 6 ans, sauf disposition d’une convention ou d’un accord collectif interprofessionnel, de branche ou d’entreprise prévoyant une durée supérieure (pour plus d’information, rapprochez-vous de votre DRH).

Tandis que la VAE : La Validation des Acquis de l'Expérience ou VAE est un droit inscrit dans le code du travail, qui permet de faire valider les acquis de son expérience en vue d'obtenir un diplôme, un titre à finalité professionnelle ou un certificat de qualification figurant dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles.

Toutes les activités, y compris bénévoles, sont prises en compte et la durée minimale de l'expérience exigée est ramenée à trois ans, au lieu de cinq précédemment.

La loi du 5 mars 2014 dit :

Pour l’employeur :

L’Ani du 14 décembre 2013 a institué un versement des entreprises d’au moins dix salariés aux Opca à hauteur de 0,2 % de leur masse salariale (abondement prévu à hauteur de 900 millions d’euros), auxquels s’ajouteront des financements du Fonds paritaire (FPSPP).

Pour le salarié :

Son compte personnel de formation est remis chaque année par l’employeur mentionnant les heures cumulées de l’année. Le salarié peut conserver ses heures en vue de faire une formation longue. Le C.P.F. se conserve tout le long de la carrière même en cas de changement d’employeur ou de chômage.

Le C.P.F. se détaille ainsi : 150 heures (au minimum grâce aux abondements) en sept ans et demi (salariés à temps plein) 24 h par an jusqu’à 120 h, soit cinq ans. Puis 12 h par an jusqu’aux 150 h, soit deux ans et demi.

Une vidéo fort intéressante montrant la conciliation de l’employeur à former ses équipes : https://www.youtube.com/watch?v=0j7rLk3qE_A

Bonne reprise d’études !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article