Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Nov

A SAINT-CIRQ-LAPOPIE

Publié par Nathalie Salat  - Catégories :  #VIVE LES ARTS (Chant

La légende dit que sous le règne de Dioclétien, empereur romain, que Amadour l’ermite débarqua en Gaule accompagné de Lazare, Marthe et Marie pour y ramener les reliques chrétienne d’un enfant martyrisé : Saint Cirq. Quand se succèdent la possession du territoire, les seigneurs La Popie. S’assemblera alors le nom composé que l’on connaît.

L’ARCHITECTURE CONSERVEE

Bien entendu, l’architecture et le plan de ce village a évolué depuis. Jusqu’en 1259, Saint Cirq est dans le domaine royal après le traité de Paris. A cette Epoque, le fief est gouverné par les La Popie, les Goudon et les Cardillac. Contrairement aux Gourdon, les seigneurs La Popie restent jusqu’au XVe siècle. Puis cèdent la place aux d’Hébrard de Saint-Sulpice…La guerre de Cent Ans n’a pas épargné le village. C’est vers la Renaissance, qu’apparaissent l’architecture que l’on peut contempler aujourd’hui, telles ces maisons.

Après avoir passé les portes fortifiées, nous voici longeant les ruelles. Les murs ocre légèrement blanc ou à pans de bois des maisons aux fenêtres à croisées moulurées montrent bien que même aujourd’hui on peut y vivre. Préservation d’anciens habitats, préservation de l’environnement, préservation de la qualité de vie. Il est là, ce village, sur une falaise qui surplombe le long trajet du Lot. Mais retournons sur nos pas. Le temps extraordinaire s’est figé entre le XIIIe et XVIe siècle. Les maisons aux toits pointus de tuiles, ont certaines des tourelles, d’autres ont des avancées à l’étage, conservant la mémoire des anciennes activités d’artisans. Les arcades font apparaître des échoppes avec leur enseigne locale, les peaussiers de la rue Pelissaria, les chaudronniers de la rue Peyrolerie et autres artisans qui côtoyaient les chevaliers et mariniers. A Saint-Cirq-Lapopie, on produisait du vin et les foires allaient bon train sur la place du Sombral.

VINT LE TEMPS DES ROUBINETAÏRES,

Vers le XIXe siècle, le commerce de ces roubinetaïres, tourneurs sur buis mais aussi des sabotiers et des peaussiers florissait. Les roubinetaïres fabriquaient essentiellement les robinets des barriques jusqu’aux années 1950. Et les petits ports se construisaient aussi dans les environs.

Commenter cet article

À propos

Actualités sur la campagne (Agriculture et recettes), les tendance de la mode (Coiffure et les tenues vestimentaires), l'histoire ( Les grandes époques), et les arts (Chant, architecture et décoration), --Les textes, idées, images, la voix, l'interprétation des fichiers d'enregistrements, photos et dessins sont la propriété légale de l'auteur--